La majorité des Espagnols souhaitent un référendum sur la monarchie

La majorité des Espagnols souhaitent un référendum sur l'avenir de leur monarchie, selon un sondage publié dimanche par le quotidien "El Pais", près d'une semaine après l'annonce de l'abdication du roi Juan Carlos. Ils sont malgré nombreux à souhaiter le maintien de cette institution.

Au total, 62 % des personnes interrogées pensent qu'un référendum devrait être organisé "à un moment ou à un autre" pour décider si l'Espagne doit rester une monarchie ou redevenir une république, selon cette enquête réalisée mercredi et jeudi derniers.

Dès la nouvelle connue de l'abdication, le 2 juin, des dizaines de milliers d'opposants à la monarchie avaient manifesté partout en Espagne, réclamant un référendum et l'établissement d'une troisième république.

Samedi, de nouvelles manifestations ont eu lieu, aux cris de "L'Espagne, demain, sera républicaine".

Vote prévu au Parlement

Le prince héritier Felipe, âgé de 46 ans, doit prêter serment dans les jours qui viennent - probablement le 19 juin - devant les chambres du Parlement. Auparavant, la Chambre des députés puis le Sénat auront adopté la loi permettant l'abdication de Juan Carlos.

Ce vote ne fait aucun doute, les partis favorables à la monarchie, essentiellement le Parti populaire, de droite, qui gouverne l'Espagne, et le Parti socialiste, première force d'opposition, rassemblant plus de 80 % des sièges au Parlement élu en 2011.

Mais durant ces trois années, la crise économique et les scandales qui ont entaché la fin de règne de Juan Carlos ont fait plonger sa popularité. La monarchie n'a pas échappé à la perte de confiance générale envers les institutions.

49 % pour Felipe

Si un référendum était organisé, au total 49 % des Espagnols choisiraient d'avoir une monarchie avec Felipe pour roi, contre 36 % qui se disent en faveur d'une république, selon le sondage.

La seconde république espagnole, proclamée en avril 1931, avait été balayée en 1939 par la dictature de Francisco Franco, après trois ans de guerre civile. La monarchie a été rétablie après le décès de Franco le 20 novembre 1975.

Juan Carlos, alors monté sur le trône, a construit sa légitimité en conduisant la transition du pays jusqu'à l'approbation en 1978 par référendum de la Constitution qui a jeté les fondements de l'Espagne démocratique.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus