La police canadienne démantèle un réseau pédophile international

La police canadienne a annoncé avoir démantelé un vaste réseau pédophile. Son enquête a abouti à l'interpellation de 348 personnes dans près de 50 pays, dont des religieux, des enseignants et des personnels de santé.

Des 348 personnes interpellées, 108 l'ont été au Canada, 76 aux Etats-Unis et 164 dans d'autres pays, dont la Suède, la Norvège, l'Espagne, l'Irlande, la Grèce, le Japon, l'Argentine, le Brésil, l'Australie ou l'Afrique du Sud, a indiqué jeudi la police de Toronto.

Dans le cadre d'une enquête lancée en 2010, la police a arrêté un résident de Toronto en mai dernier. Il a été présenté comme le cerveau du réseau et accusé d'avoir partagé des contenus à caractère pédophile.

Via Internet

L'inspectrice Joanna Beaven-Desjardins, a expliqué qu'en octobre 2010 son service de lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants était entré "contact avec un homme sur Internet qui partageait des images de jeunes enfants victimes d'abus sexuels".

Pas moins de 386 victimes mineures ont été "sorties de l'exploitation sexuelle", mais "leur vie est à jamais bouleversée", a déclaré Gerald O'Farell, inspecteur adjoint.

Poursuivi pour onze chefs d'inculpation, un Canadien de 42 ans avait ouvert en Ontario un site web à partir duquel il vendait et diffusait des photos ou des films où des adultes se livraient à des actes sexuels sur des enfants.

Important chiffre d'affaires

Les enquêteurs ont également mis la main sur un volume important de fichiers sur les ordinateurs de la société du suspect. Le chiffre d'affaires généré par cette société était supérieur à 4 millions de dollars (3,6 millions de francs).

C'est "la première fois au Canada qu'une personne est accusée de faire partie d'une organisation criminelle en relation avec la pornographie juvénile", a estimé l'inspectrice Beaven-Desjardins. La police a indiqué que le suspect rémunérait des adultes pour filmer en Europe de l'Est des scènes pédophiles avant de les commercialiser à partir de son site Internet.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus