La police dit avoir arrêté une kamikaze présumée de 10 ans

Les autorités afghanes ont affirmé lundi avoir interpellé une fillette de 10 ans. Elle est soupçonnée d'avoir tenté de commettre un attentat-suicide dans la province instable du Helmand (sud).

La jeune fille, soeur d'un chef local des insurgés talibans, "voulait attaquer un check-point de la police aux frontières" en faisant exploser une bombe artisanale dissimulée dans une veste, a indiqué dans un communiqué le ministère de l'Intérieur afghan.

Arrêtée dimanche dans le district de Khanishin, puis transférée à Lashkar Gah, la capitale provinciale, elle a affirmé devant des journalistes avoir agi sur ordre de son frère.

Il "m'a dit de prendre une veste (explosive) noire, d'aller au check-point de la police et d'appuyer sur un bouton", a-t-elle déclaré. "Il disait que rien ne m'arriverait. Il m'a accompagnée jusqu'au poste de police", a-t-elle ajouté.

Pas réussi à activer

La fillette a ensuite assuré avoir pris la décision de "jeter" la veste explosive qui, selon des sources locales, n'a pas été retrouvée. La chaîne afghane "Tolo TV" rapportait toutefois que la fillette n'aurait pas réussi à activer le mécanisme de mise à feu de l'engin explosif.

Les talibans, qui n'avaient pas réagi lundi soir à cette annonce du ministère de l'Intérieur, ont été accusés à plusieurs reprises d'utiliser des enfants pour commettre des attentats suicide, ce qu'ils ont toujours nié.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes