La police donne l'assaut sur la place de l'Indépendance à Kiev

Des centaines de policiers anti-émeutes ukrainiens ont lancé un assaut tôt mercredi matin contre les manifestants pro-européens occupant la place de l'Indépendance à Kiev. Il y a eu des blessés. Une intervention jugée "inacceptable" par les Etats-Unis.

Affirmant s'appuyer sur une décision de justice, les policiers ont demandé aux manifestants de rester calmes. Ils ont franchi les barricades placées en plusieurs extrémités de la place. Ils ont également démonté des tentes mais n'ont pas démantelé le campement que plusieurs centaines d'opposants occupaient toujours après leur intervention.

L'assaut, qui s'est déroulé en grande partie dans le calme, a cependant fait plusieurs blessés, dont un député d'opposition. La police a confirmé avoir interpellé plusieurs manifestants qui lui opposaient résistance, et indiqué que dix de ses représentants avaient été blessés.

"Dégoût" des Etats-Unis

L'un des leaders de l'opposition ukrainienne, Arseni Iatseniouk, a lancé peu après: "Nous ne pardonnerons pas. Demain, il y aura ici des millions de personnes et le régime coulera", a-t-il lancé.

Les Etats-Unis ont exprimé leur "dégoût" après cette intervention de la police sur la place de l'Indépendance, a indiqué le secrétaire d'Etat John Kerry. "Cette réponse n'est ni acceptable ni bonne pour la démocratie", a-t-il ajouté.

Des blessés la veille

La nuit précédente, dans un quartier voisin, la police avait délogé les barricades des manifestants anti-gouvernementaux qui bloquaient les administrations. Cette intervention avait fait plusieurs blessés

La contestation a éclaté à Kiev à fin novembre, suite au refus du président Viktor Ianoukovitch de signer fin novembre un accord d'association avec l'Union européenne (UE).

Le chef de l'Etat a rencontré mardi trois de ses prédécesseurs. Il a présenté cette réunion comme un premier pas en vue de pourparlers avec l'opposition. Il a affirmé que son gouvernement continuait de négocier un accord d'association avec l'Union européenne.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus