La polio redevient une urgence de santé publique, affirme l'OMS

L'OMS a déclaré lundi que la polio est devenue une urgence de santé publique de portée globale. A la suite de la transmission du virus dans dix pays, un comité d'experts a affirmé que la polio est une menace qui requiert une riposte internationale.

Dans dix pays, des cas de transmission active du virus de la polio ont été constatés ces six derniers mois. Dans trois pays (Afghanistan, Nigéria, Pakistan), la transmission est endémique, mais sept autres ont été réinfectés.

Entre janvier et avril, trois événements d'importation du virus de la polio ont été décelés: l'un en Asie, du Pakistan vers l'Afghanistan, l'autre au Moyen-Orient de la Syrie vers l'Irak et le dernier en Afrique centrale, du Cameroun vers la Guinée équatoriale.

Depuis le début de l'année, 74 cas de polio ont été notifiés, dont 59 au Pakistan, quatre en Afghanistan, trois en Syrie, alors que la période de l'année où la transmission augmente traditionnellement, soit à partir de mai et juin, ne fait que commencer.

Trois pays

Pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'importation de cas de polio dans trois pays depuis le début de l'année risque de faire échouer les efforts pour éliminer cette maladie. Il est pourtant possible de la prévenir par un vaccin.

Unanime, un comité de quatorze experts estime que la propagation de la polio depuis le début de l'année est "un événement extraordinaire", a indiqué le Dr Bruce Aylward, sous-directeur général à l'OMS. Il s'est exprimé lundi à Genève lors d'une conférence téléphonique.

Nouvelles recommandations

Il s'agit d'"une menace de santé publique pour d'autres Etats pour laquelle une réponse coordonnée au niveau international est essentielle", a souligné M. Aylward. Il a constaté que la situation actuelle est "en net contraste avec l'interruption presque totale de la propagation internationale du virus de janvier 2012 à avril 2013".

L'OMS a émis des recommandations pour réduire les risques liés à la réapparition du virus dans les trois pays exportant actuellement des cas: Pakistan, Syrie et Cameroun. Ces trois pays doivent notamment s'assurer que tous les résidents et visiteurs de plus de quatre semaines reçoivent une dose du vaccin entre un à 12 mois avant leur voyage à l'étranger.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes