La pression s'accentue sur le pouvoir égyptien après les heurts

Le pouvoir égyptien est sous pression après la décision de l'opposition de s'associer aux appels du peuple réclamant le départ du président Morsi et la diffusion d'images de brutalité policière survenue lors de manifestations. En parallèle, la justice a de nouveau reporté son jugement sur la légalité de la constituante.Le calme règne certes au Caire, mais la tension demeure palpable. La Garde républicaine à l'intérieur du palais présidentiel s'est abstenue de "répondre aux provocations de certains manifestants" durant la nuit, a déclaré son commandant, alors que les scènes de violences de vendredi et samedi ont accentué les divisions au sein de la classe politique. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes