Lavrov dit qu'une solution militaire déstabilisera le Moyen-Orient

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a averti qu'une solution militaire en Syrie déstabiliserait le pays et le Moyen-Orient, a indiqué mercredi dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères. Il a discuté au téléphone mardi avec l'envoyé spécial de la Ligue arabe et de l'ONU, Lakhdar Brahimi.

"Sergueï Lavrov a insisté sur le fait qu'il n'y avait pas d'alternative à une solution politico-diplomatique en Syrie, en remarquant que les tentatives de solution militaire ne mèneraient qu'à une déstabilisation supplémentaire de la situation dans le pays et la région", a dit le ministère russe des Affaires étrangères.

Les enquêteurs de l'ONU reprennent leur mission

Par ailleurs, les enquêteurs de l'ONU se sont dirigés mercredi vers un des sites de l'attaque chimique présumée imputée au régime syrien, a constaté un photographe sur place. Ils avaient suspendu mardi leur mission pour des raisons de sécurité.

Le photographe de l'AFP a vu les inspecteurs, qui sont basés à Damas, partir à bord d'un convoi de six voitures de l'ONU. Le site vers lequel ils se dirigeaient n'était lui pas connu dans l'immédiat.

/SERVICE


Actualisé le