Le Canada généreux en vaccins pour les pays pauvres

Le Canada a promis vendredi d'allouer 500 millions de dollars canadiens (426 millions de francs) pour permettre à un opérateur international du secteur de la santé d'acheter des vaccins en faveur de pays pauvres. Cet intermédiaire est l'Alliance Gavi" (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination).

L'annonce a été faite lors de la cérémonie de lancement d'un nouveau vaccin dans le plan national d'immunisation du Sénégal, présidée par le chef du gouvernement sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne et son homologue canadien Stephen Harper, arrivé à Dakar jeudi soir.

"Dans le cadre des efforts continuels du Canada pour favoriser la santé dans les pays en développement grâce à des immunisations qui sauvent des vies", M. Harper a annoncé vendredi "que le Canada fournirait 500 millions de dollars (canadiens) en soutien supplémentaire destiné à des vaccins pour sauver la vie d'enfants du monde entier", ont indiqué ses services dans un communiqué.

73 pays pauvres

L'octroi du financement canadien a été confirmé par le directeur exécutif de Gavi, Seth Berkley. Ce dernier a salué une annonce "très importante" qui, selon un communiqué de l'opérateur, permettra d'appuyer la vaccination dans 73 pays pauvres à travers le monde.

Pour la période 2016-2020, "Gavi espère vacciner 300 millions d'enfants supplémentaires et prévenir le décès de cinq à six millions d'enfants", a déclaré M. Berkley. D'après lui, les rotavirus, responsables de la plupart des diarrhées sévères des très jeunes enfants, "causent la mort de cinq à six enfants par jour ici au Sénégal".

M. Dionne, M. Harper et M. Berkley avaient assisté vendredi matin dans un centre de santé de Dakar à une séance de vaccination marquant l'introduction de vaccins anti-rotavirus dans le programme élargi de vaccination (PEV) du Sénégal.

"Le Sénégal compte augmenter annuellement, de manière significative, les ressources destinées à l'achat des vaccins et des consommables et poursuivre en même temps ses efforts pour respecter son engagement dans le cadre du cofinancement des nouveaux vaccins et des vaccins sous-utilisés", a assuré M. Dionne durant la cérémonie.

Depuis le début, en 2002, de sa coopération avec ce pays, a-t-il dit, "Gavi a participé à hauteur de 40 milliards de FCFA (73 millions de francs) dans l'achat de vaccins, consommables et équipements du PEV, ainsi que dans l'appui au renforcement du système de santé et des services de vaccination".

Appel à la France

Selon Seth Berkley, grâce au soutien de Gavi, les vaccins anti-rotavirus sont gratuits pour les populations au Sénégal. La dose de vaccin, qui coûte "environ 75 dollars dans les pays développés", est achetée par Gavi pour 2,5 dollars. Ce prix inclut une contribution du Sénégal de 0,20 dollar.

Dans un communiqué commun, les ONG One, co-fondée par le chanteur Bono qui lutte contre l'extrême pauvreté et les maladies évitables, particulièrement en Afrique, ainsi que Avocats pour la santé sans le monde (Global Health Advocates) ont salué l'annonce du Canada. Ils ont exhorté la France à suivre la même voie en prélude à une réunion sur le financement de la vaccination en Allemagne.

"En janvier 2015, Berlin va accueillir la conférence de reconstitution des ressources de Gavi pour la période 2016-2020", pour des besoins estimés à 7,5 milliards de dollars, indiquent les deux ONG. Selon elles, la France avait annoncé en 2011 "une contribution d'au moins 400 millions d'euros d'ici à 2020" à Gavi, ce qui n'était pas encore effectif.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus