Le HCR préoccupé par la fin de l'opération "Mare Nostrum"

Le HCR s'est déclaré vendredi préoccupé par l'annonce de la fin de l'opération "Mare Nostrum" engagée par les autorités italiennes pour secourir les migrants en détresse en Méditerranée. L'ONU craint que davantage de migrants ne périssent en mer.

"Sans une opération européenne de secours capable de la remplacer, la fin de l'opération Mare Nostrum ce mois va certainement augmenter les risques pour ceux qui recherchent la sécurité en Europe", a affirmé un porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) à Genève, William Spindler.

Depuis le début de l'année, 3343 personnes ont perdu la vie en traversant la Méditerranée, dont 2755 depuis le début du mois de juillet, a indiqué le HCR.

Appel à la tradition

"Il est crucial que la longue tradition de secours en mer soit respectée par tous", a affirmé M. Spindler. En outre, le HCR demande aux pays européens d'accroître leurs efforts pour "trouver des alternatives légales crédibles" aux voyages dangereux organisés par des trafiquants.

"Une réponse collective nécessite de maintenir une forte opération pour secourir les gens en mer et d'augmenter les possibilités pour les réfugiés de trouver de manière sûre un asile en Europe, dont des programmes renforcés de réinstallation et de permis humanitaires", a affirmé le porte-parole du HCR.

Opération Triton

Jusqu'ici huit pays de l'Union européenne se sont engagés dans l'opération Triton qui doit être lancée le 1er novembre. Ces Etats proposent de mettre des navires et des avions à disposition pour patrouiller en Méditerranée et secourir les migrants en perdition.

Mais Triton ne remplacera pas l'opération militaire "Mare Nostrum" lancée par l'Italie après la tragédie de Lampedusa en octobre 2013. Les navires et les avions engagés dans l'opération viendront en soutien aux navires italiens. S'ils doivent secourir des embarcations en détresse, leurs passagers seront débarqués en Italie, qui reste chargée de l'accueil et de l'examen des demandes d'asile.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes