Le Parlement ukrainien abroge les sévères lois anti contestation

Le Parlement ukrainien a abrogé mardi les très sévères lois anti contestation qui ont conduit à une radicalisation de la population pro-européenne. Il doit débattre dans l'après-midi d'une amnistie pour les manifestants interpellés lors de heurts avec la police.

Au total, 361 députés ont voté l'abrogation de ces lois, critiquées par les pays occidentaux comme une atteinte aux libertés, et deux contre. Dans la matinée, le Premier ministre Mykola Azarov a donné sa démission.

Les lois anti contestation prévoyaient des peines allant jusqu'à cinq ans de prison pour le blocage des bâtiments publics, et des amendes ou une détention administrative pour les manifestants portant des masques ou casques.

L'adoption de ces textes le 16 janvier avait été suivie d'une radicalisation du mouvement et de violents affrontements entre manifestants et policiers, qui ont fait au moins trois morts dans le centre de Kiev. La contestation s'est propagée dans le pays et la plupart des administrations régionales de l'Ouest sont occupées.

Azarov présente sa démission

"J'ai pris la décision de demander au président d'accepter ma démission du poste de Premier ministre, pour créer les conditions supplémentaires d'un compromis politique et d'un règlement pacifique du conflit", avait auparavant annoncé dans la matinée Mykola Azarov.

"Aujourd'hui, le plus important est de préserver l'unité et l'intégrité de l'Ukraine. C'est bien plus important que toute ambition personnelle", a ajouté le chef du gouvernement.

Au parlement, les députés ont commencé par entonner l'hymne national. Une minute de silence a ensuite été observée, à la mémoire des personnes tuées dans les violences à Kiev (trois selon un bilan officiel).

Européens et Russes, qui s'accusent d'ingérence dans les affaires intérieures de l'Ukraine, se retrouvent parallèlement à Bruxelles pour un sommet qui devrait être dominé par l'actualité de l'Ukraine, ex-république soviétique.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes