Le convoi humanitaire russe poursuit sa route vers l'Ukraine

Un convois humanitaire russe visant à apporter une aide aux populations victimes des combats dans l'est de l'Ukraine poursuivait mercredi sa route dans le sud de la Russie, vers la frontière russo-ukrainienne. Il devrait y arriver en soirée.

"Le convoi poursuit la route", a déclaré à l'AFP une porte-parole du ministère. La colonne de plus de 3 kilomètres comprend environ 280 camions, selon ce ministère. La diplomatie russe a pour sa part fait état de 262 camions, dans un communiqué publié mardi soir.

Le convoi devrait parcourir environ 500 km mercredi, selon la télévision russe, pour arriver dans la soirée à la frontière russo-ukrainienne au poste Chebekino-Pletnevka, entre la région de Belgorod, au sud de la Russie, et celle de Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine sous contrôle des forces gouvernementales.

Enthousiasme

La presse russe s'enthousiasmait mercredi sur la mission de ce convoi qui est parti tôt mardi de la base militaire d'Alabino, au sud-ouest de Moscou, avec plus de 1800 tonnes d'aliments, de médicaments et de générateurs.

"Trois kilomètres d'aide", titre le journal officiel "Rossiïskaïa gazeta", alors que le quotidien populaire "Tvoï Den" fait l'éloge de cette "Route de la Vie".

Le ministère russe des Affaires étrangères a affirmé mardi que la Russie livrait cette aide selon les modalités souhaitées par l'Ukraine, en acceptant notamment l'itinéraire proposé par Kiev et l'inspection de cargaisons.

Douze combattants tués

Mais l'Ukraine a prévenu mardi qu'un tel convoi ne pourrait pénétrer en l'état sur son territoire, en exigeant le déchargement des cargaisons dans des véhicules du Comité international de la Croix-Rouge à la frontière russo-ukrainienne.

Par ailleurs, douze combattants nationalistes ukrainiens ont été tués dans une embuscade tendue par des rebelles séparatistes pro-russes mercredi dans l'est du pays, a déclaré le porte-parole du groupuscule d'extrême droite, Secteur droit. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière pour ce groupe depuis le début des combats dans l'est.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes