Le coût des catastrophes naturelles a baissé en 2013

Les catastrophes naturelles, en 2013, ont eu un coût moins élevé que les années précédentes. Une étude du réassureur allemand Munich Re évalue à 125 milliards de dollars (113 milliards de francs) le montant des dégâts.

Ce montant est modéré, ont estimé les experts dans un communiqué. Lors des dix dernières années, les catastrophes naturelles avaient provoqué en moyenne des dégâts d'un montant total de 184 milliards de dollars au niveau mondial.

Pour 2013, le montant à couvrir pour le secteur de l'assurance représente près de 31 milliards de dollars, également moins que la moyenne de 56 milliards enregistrée lors des dix dernières années.

Sur l'année écoulée, "les catastrophes naturelles les plus coûteuses en termes économiques ont été les inondations dans le sud et l'est de l'Allemagne, ainsi que dans les pays limitrophes" au cours du mois de juin, détaille Munich Re. Ces crues ont causé des dégâts total de 11,7 milliards d'euros, dont 2,3 milliards d'euros assurés.

Pour le seul secteur de l'assurance, ce sont les tempêtes de grêle en Allemagne au cours des mois de juillet et d'août qui se sont révélées les plus coûteuses. Ces intempéries ont causé des dégâts d'un montant total de 3,9 milliards d'euros, dont 3,1 milliards à couvrir par les assureurs.

D'un point de vue humain, la catastrophe la plus sévère a été le typhon Haiyan dans le sud des Philippines début novembre, qui a provoqué la mort de 6000 personnes et laissé des millions d'autres sans habitation.

Au total, les 880 catastrophes naturelles recensées en 2013 ont provoqué le décès de 20'000 personnes, soit plus qu'en 2012, mais nettement moins que la moyenne des dix dernières années (106'000), selon les chiffres du réassureur allemand.

/ATS


Actualisé le