Le dernier voyage de Mandela vers sa province natale

Après une semaine d'hommages universels, Nelson Mandela a entamé samedi son dernier voyage, rentrant dans sa province natale du Cap oriental (sud). Il y sera inhumé dimanche en l'absence de son vieux compagnon de lutte et ami Desmond Tutu, qui n'a pas été invité.

La dépouille de l'icône mondiale de la liberté et du pardon est arrivée sur le petit aéroport de Mthatha, à un millier de kilomètres de Johannesburg, à bord d'un avion de transport militaire Hercules C130. Sur le tarmac, sa veuve Graça Machel, son ex-épouse Winnie, ses filles, ses petits-enfants et des membres du gouvernement ont accueilli le cercueil, drapé dans un drapeau aux couleurs de la "Nation arc-en-ciel".

Un grand absent: l'inventeur de cette expression, l'ancien archevêque anglican du Cap Desmond Tutu, qui a dû annuler son voyage faute d'avoir été invité. "Même si j'aurais adoré assister à la cérémonie pour faire mes adieux à une personne que j'aimais et chérissais, cela serait manquer de respect à Tata que de m'imposer dans ce qui est présenté comme des funérailles strictement familiales", a déclaré Desmond Tutu.

Conscience morale de l'Afrique du Sud, le prélat est une épine dans le pied du gouvernement qu'il critique régulièrement pour ses scandales de corruption et pour ne pas avoir assez lutté contre les inégalités.

A la maison

Aux abords de l'aéroport, des milliers de personnes ont crié et applaudi quand l'appareil, escorté par deux avions de chasse, a atterri. A Mthatha, le convoi funèbre doit faire deux haltes dans la ville, afin de permettre à la foule de saluer son héros de retour sur la terre de ses ancêtres.

Puis il doit prendre la route de Qunu, sur une trentaine de kilomètres, pour gagner la résidence que le héros de la lutte anti-apartheid s'était fait construire à sa libération, en 1990, après 27 ans dans les geôles du régime raciste.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus