Le plus vieux morceau de la Terre a 4,4 milliards d'années

Découvert près d'un élevage de moutons en Australie, un petit cristal de zircon est, avec 4,4 milliards d'années, le plus vieux morceau connu de la Terre, peut-on lire dans une étude publiée dimanche par le magazine "Nature Geoscience". Il est deux fois plus épais qu'un cheveu.

Pour parvenir à cette conclusion, l'équipe de recherche menée par John Valley, chercheur en sciences de la Terre de l'université du Wisconsin, a employé deux méthodes différentes de datation. Elles concordent à montrer que le cristal s'est constitué relativement peu de temps après la formation de la planète, il y a 4,5 milliards d'années.

Selon John Valley, ces observations renforcent la théorie de la "Terre primitive froide" selon laquelle la température de la planète s'est réduite suffisamment vite après sa formation pour que la date d'apparition des océans soit plus ancienne qu'envisagé auparavant.

"L'une des choses qui nous intéressent vraiment, c'est: quand la Terre a-t-elle pu accueillir la vie?", a expliqué le scientifique. "Quand s'est-elle suffisamment refroidie pour que la vie puisse émerger?"

Le chercheur estime que l'existence de ce type de roche, il y a 4,4 milliards d'années, laisse penser qu'une vie microbienne était possible 100 millions d'années plus tard.

"Nous n'avons aucune preuve que la vie existait à l'époque", a souligné John Valley. "Nous n'avons aucune preuve qu'elle n'existait pas. Mais rien ne permet de penser que la vie ne pouvait pas exister sur la Terre il y a 4,3 milliards d'années."

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus