Le premier ministre tunisien menace de démissionner

Le parti islamiste Ennahda au pouvoir en Tunisie était en proie samedi à une crise ouverte. Le premier ministre Hamadi Jebali a menacé de démissionner à défaut de pouvoir former un gouvernement apolitique après l'assassinat de l'opposant de gauche Chokri Belaïd.Cette annonce est survenue au moment où plus de 3000 personnes manifestaient à Tunis à l'appel d'Ennahda pour désavouer M. Jebali, numéro deux du parti, qui avait exprimé dès mercredi, jour du meurtre, son souhait d'un tel cabinet refusé par la direction du parti. Signe que les autorités redoutent de nouveaux débordements, l'armée a été déployée. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus