Le président algérien hospitalisé en France

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, a été hospitalisé à Grenoble, en France. Affaibli depuis un AVC en 2013, le président a été réélu pour un 4e mandat il y a sept mois. Depuis, il n'a fait que de rares apparitions publiques, alimentant les rumeurs sur son état de santé.

Son hospitalisation à Grenoble a été confirmée par une source gouvernementale française qui n'en a pas précisé le motif. Contactée par l'AFP, la clinique n'a rien voulu dire de son état de santé. M. Bouteflika avait été soigné durant près de trois mois l'année dernière à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris, à la suite de son accident vasculaire cérébral (AVC).

Interrogée sur son hospitalisation à Grenoble, la présidence algérienne ne l'a pas confirmée, se bornant à indiquer qu'un communiqué serait publié dans la soirée.

Service de cardiologie

Selon le quotidien régional français "Le Dauphiné Libéré", M. Bouteflika est hospitalisé dans un service de cardiologie et maladie vasculaire de la clinique Alembert, un établissement privé. Tout un étage de la clinique lui serait réservé pour des raisons de sécurité.

Une source policière a assuré que le président algérien serait arrivé discrètement jeudi à Grenoble, par avion. Les abords de la clinique ont été protégés par la police vendredi après-midi. Quelque 35 CRS étaient postés devant les accès principaux et filtraient les entrées.

Difficultés d'élocution

A chacune de ces rares apparitions publiques, M. Bouteflika s'exprime avec difficulté et d'une voix faible. "Rani (je vais) beaucoup mieux", avait-il assuré début octobre au diplomate Lakhdar Brahimi après des rumeurs alarmantes sur son état de santé.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus