Indépendance: le référendum catalan "n'aura pas lieu" (Madrid)

Le gouvernement espagnol a affirmé catégoriquement samedi que le référendum sur l'indépendance convoqué par la Catalogne n'aurait pas lieu. Le président du gouvernement catalan Artur Mas a signé solennellement un décret pour une consultation sur ce sujet brûlant.

"Ce référendum n'aura pas lieu parce qu'il est anticonstitutionnel", a déclaré le numéro 2 du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria, lors d'une conférence de presse. "C'est à tous les Espagnols de décider ce qu'est l'Espagne et comment elle s'organise" et "personne n'est au-dessus de la volonté souveraine du peuple espagnol".

Le président du gouvernement catalan, Artur Mas, a signé solennellement samedi un décret convoquant une "consultation populaire" sur l'indépendance de la Catalogne, une des plus riches régions d'Espagne portée depuis des années par un mouvement indépendantiste.

Profonds regrets

Le gouvernement a immédiatement entamé la procédure pour faire appel devant le Tribunal constitutionnel, a annoncé la vice-présidente du gouvernement. Cet appel suspendra immédiatement le décret et la loi catalane votée cette semaine qui l'a autorisé, a-t-elle ajouté.

"Nous regrettons profondément l'initiative du président de la Generalitat et nous considérons que c'est une erreur: elle fracture la société catalane, elle divise les Catalans et les éloigne de l'Europe", a ajouté Soraya Sainz de Santamaria.

La Catalogne "veut être écoutée"

Organiser quand même la consultation serait pour la Catalogne sortir de la légalité, ce qu'Artur Mas s'est engagé à ne pas faire. "La Catalogne veut s'exprimer, elle veut être écoutée, elle veut voter", a déclaré le dirigeant.

Il n'a cessé de demander au gouvernement et au Parlement espagnol d'autoriser cette "consultation populaire", comme Londres a autorisé le référendum du 18 septembre au cours duquel l'Ecosse a dit non à l'indépendance.

Aspiration grandissante

Sur fond de crise économique, les aspirations à l'indépendance montent en Catalogne, dont les 7,5 millions d'habitants produisent 20% de la richesse de l'Espagne, depuis qu'elle a vu en 2010 son statut d'autonomie amendé par le Tribunal Constitutionnel, qui lui a notamment retiré la reconnaissance de "nation".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus