Le président du CICR se dit très préoccupé à son arrivée à Juba

Le président du CICR Peter Maurer s'est déclaré lundi très préoccupé par le sort de la population civile au Soudan du Sud en arrivant à Juba, la capitale. Il a affirmé que des dizaines de milliers de personnes continuent de fuir les combats.

"Nous sommes très préoccupés par les conséquences des combats sur la population", a déclaré le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Juba. "Les besoins sont urgents dans plusieurs régions du pays. Nous sommes particulièrement alarmés par les violences visant des civils et des personnes ne participant plus aux hostilités", a-t-il ajouté, cité dans un communiqué publié à Genève.

Le CICR lance un appel aux belligérants pour qu'ils épargnent les civils. Peter Maurer doit rencontrer jusqu'à jeudi des déplacés ainsi que les représentants des autorités et des organisations humanitaires.

Depuis le début des affrontements le 15 décembre, le CICR a pu fournir de l'aide à plus de 50'000 personnes. Les agences de l'ONU ont de leur côté lancé la semaine dernière un plan d'action prévoyant d'aider 628'000 personnes pendant trois mois pour un montant de 166 millions de dollars au Soudan du Sud.

/ATS


Actualisé le