Le président vénézuélien obtient des pouvoirs spéciaux

Le Parlement vénézuélien a donné le feu vert mardi aux pouvoirs spéciaux demandés par le président Nicolas Maduro. Il pourra gouverner par décret pendant un an afin de mener une "guerre économique" déclenchée selon lui par "la bourgeoisie et l'impérialisme".

Après l'avoir validé une première fois le 14 novembre, l'Assemblée nationale (a adopté le texte en seconde lecture avec le minimum des voix requises (99 voix sur 165, majorité des 3/5e).

Le président vénézuélien avait présenté le mois dernier au Parlement cette demande de pouvoirs accrus afin de lutter contre la corruption et une supposée "guerre économique" menée, selon lui, par l'opposition et ses soutiens "impérialistes" basés à l'étranger.

Ces "ennemis de la patrie" sont accusés d'être à l'origine de l'envolée de l'inflation à plus de 54% sur un an - record en 14 ans de pouvoir "chaviste" -, de pénuries de produits alimentaires ou hygiéniques et du manque chronique de devises qui affecte le Venezuela. Ce pays recèle pourtant les plus importantes réserves de pétrole au monde.

Président justicier

Ces dernières semaines, le gouvernement de M. Maduro a déjà mis en place un contrôle des bénéfices des commerçants et ordonné la baisse des prix de nombreux produits, comme l'électroménager, les appareils électroniques ou les pièces détachées automobiles.

Se proclamant "Président justicier", M. Maduro a notamment imposé la semaine dernière des rabais de 50 ou 60% dans les magasins d'électroménager. La consigne a été appliquée avec forces soldats et policiers dans les magasins. Auparavant, il avait promis de mettre en prison les "spéculateurs" et des propriétaires de magasins ont effectivement été interpellés.

Municipales

Pour l'opposition le vote de ces mesures vise à s'arroger les faveurs de la population, pâtissant quotidiennement de cette situation économique délicate, en vue des élections municipales du 8 décembre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes