Procès Pistorius: des "cris terribles" de femme (témoin)

Un témoin au procès de l'athlète sud-africain Oscar Pistorius a affirmé avoir entendu une femme appeler au secours à l'heure où le champion paralympique a abattu sa compagne dans la nuit du 14 février 2013. Accusé de meurtre, M. Pistorius risque la réclusion criminelle à perpétuité. Il a plaidé non coupable.

"Juste après trois heures (du matin), j'ai été réveillée par de terribles cris d'une femme. (...) Elle appelait au secours", a témoigné Michelle Burger, une voisine de la résidence de l'athlète, au premier jour du procès lundi devant la Haute Cour de justice de Pretoria.

Mme Burger a affirmé que son mari avait alors appelé la compagnie de sécurité de sa propriété: "Il a expliqué que des gens dans la propriété à côté étaient attaqués, et que quelqu'un devait aller vérifier."

Puis, selon elle, il a raccroché le téléphone, car la compagnie à laquelle il s'adressait n'était pas responsable de la sécurité dans le domaine des Pistorius.

"Mon mari est reparti sur le balcon. Je suis restée au lit. J'ai entendu de nouveau des cris. C'était pire qu'avant. Elle était très effrayée. (...) J'ai su que quelque chose de terrible allait arriver", a-t-elle poursuivi, s'exprimant en afrikaans.

Quatre coups de feu

Elle dit ensuite avoir entendu quatre coups de feu, ce qui correspond au nombre de coups de feu tirés par Oscar Pistorius à travers la porte fermée de ses toilettes. "Il y a eu une pause plus longue entre le premier coup de feu et le deuxième, qu'entre le deuxième et les troisième et quatrième", a encore témoigné Mme Burger.

Oscar Pistorius soutient qu'il a tiré sur sa petite amie Reeva Steenkamp par méprise, entendant du bruit dans les toilettes et croyant qu'un cambrioleur s'y était introduit par la fenêtre. Vêtu d'un costume noir, chemise blanche, cravate noire, l'ancien athlète a écouté le témoignage de Michelle Burger sans réagir.

Le procès devrait durer plusieurs semaines et accaparer l'attention de nombreux médias internationaux.

/ATS


Actualisé le