Le "super-typhon" Usagi s'approche de Taïwan et des Philippines

Le "super-typhon" Usagi, le plus puissant enregistré en 2013, s'approchait dans la nuit de vendredi à samedi de Taïwan et des Philippines. Les deux pays se préparaient dans l'urgence à l'arrivée de ce phénomène annoncé comme particulièrement dévastateur.

Usagi a été qualifié de "super-typhon" par l'Observatoire de Hong Kong, qui réserve cette appellation aux cyclones tropicaux les plus violents.

Usagi devait passer samedi dans la matinée dans le détroit de Luzon, entre les Philippines et Taïwan, avant de se diriger vers Hong Kong et la Chine continentale.

Dans un bulletin publié vendredi à 23h00 heure locale (17h00 heure suisse), le Joint Typhon Warning Center de la marine américaine a annoncé qu' Usagi arrivait avec des vents de 240 km/h et des rafales atteignant les 300 km/h. Le Bureau central de météorologie de Taïwan a indiqué dans les premières heures de samedi que le typhon se déplaçait dans une direction ouest-nord-ouest à une vitesse de 19 km/h.

Soldats déployés

Le ministère de la Défense de Taïwan a déployé vendredi plus de 1600 soldats dans des zones à haut risque particulièrement exposées aux inondations et aux glissements de terrain. L'alerte a été lancée pour 24'000 autres soldats.

Aux Philippines, les autorités ont par avance évacué 240 personnes dans la province de Tarlac, dans le nord, et les ferries ont été consignés dans les ports.

Une alerte renforcée a été déclarée sur les îles Batanes, dans l'extrême nord des Philippines, où les autorités ont prévenu que de grands arbres pourraient être déracinés et les réseaux d'électricité et de communication mis hors d'usage.

Les services de secours philippins ont eux aussi été placés en alerte. La Croix-Rouge a prépositionné dans plusieurs zones des kits de premiers secours et des réserves de vivres.

Pêcheurs évacués

En Chine, les médias officiels ont annoncé dans les premières heures de samedi que près de 23'000 bateaux de pêche s'étaient réfugiés sur la côte de la province de Fujian dans l'attente du typhon. Plus de 4000 personnes vivant dans des élevages de poissons sur la côte ont été évacuées.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus