Législatives en Grèce: les partis gouvernementaux désavoués

La politique d'austérité menée en Grèce depuis deux ans sous la pression des bailleurs de fonds internationaux du pays a été massivement censurée dimanche par les électeurs. Ils ont pulvérisé les positions des deux partis tenants de la rigueur et envoyé des néonazis au parlement.La Nouvelle Démocratie (droite), l'un des deux partis avec le Pasok socialiste ayant signé avec l'Union européenne (UE) un engagement à poursuivre la politique de rigueur et de réformes, est devenue, comme prévu, premier parti de Grèce. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus