Le déblayage commence et une mine explose en Bosnie

Une mine antipersonnel datant de la guerre de 1992-95 a explosé en Bosnie. Elle n'a pas fait de victimes, mais elle montre un nouveau danger pour les sinistrés dans les Balkans, région qui commence à évaluer les dégâts des pires inondations depuis un siècle.

"Dans la région de Brcko (nord) les flots ont déplacé un champ de mines antipersonnel et une mine a explosé dans la nuit de mardi à mercredi", a indiqué l'Agence nationale du déminage (BHMAC) dans un communiqué.

Selon des chiffres officiels, depuis la fin de la guerre de 1992-95, plus de 120'000 mines sont encore dissiminées sur l'ensemble du territoire, dont plus de 2 % de la superficie totale sont toujours infestés d'engins explosifs. Des mines jalonnent aussi les berges des rivières et des fleuves qui étaient autant de lignes de démarcation entre les belligérants.

Renforcer les digues

Les pluies diluviennes qui se sont abattues ces derniers jours sur la Bosnie et la Serbie voisine ont provoqué des inondations catastrophiques, faisant une cinquantaine de tués.

De nouvelles crues étaient attendues mercredi et la mobilisation restait totale pour renforcer les digues dans les villes traversées par la rivière Save. Une de ces digues a pu être réparée grâce à l'engagement d'un hélicoptère des Forces aériennes suisses dans la région d'Orasje (nord-est de la Bosnie), a indiqué le Département fédéral de la défense (DDPS).

Plusieurs villages des alentours d'Orasje étaient submergés par les eaux, notamment celui de Kopanica, où on ne voit que les toits des maisons, selon des images diffusées par la télévision nationale.

Sur plus de 1,6 million de personnes affectées par les intempéries des derniers jours, environ 150'000 ont été évacuées, dont 100'000 en Bosnie.

Mobilisation helvétique

Les conditions climatiques plus clémentes ces derniers jours, avec des températures atteignant plus de 24 degrés, ont permis aux autorités de commencer des travaux de nettoyage et de désinfection. "Il faut agir promptement pour éviter une catastrophe encore plus grave, celle de maladies infectieuses", a dit le ministre serbe de la Santé.

Le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic a indiqué que certains experts évaluaient les dégâts à un milliard d'euros. La Bosnie évoquait également des centaines de millions d'euros de dégâts.

Dans ce pays, un quart des 3,8 millions d'habitants sont concernés par les inondations et restent privés d'eau potable.

Les organisations humanitaires helvétiques ont dégagé plus de deux millions de francs pour les victimes des inondations. Swisscom a par ailleurs versé 500'000 francs à la Chaîne du Bonheur (CdB). La Confédération avait dégagé mardi un montant équivalent.

/ATS

21.05.2014 - 09:24
Actualisé le 21.05.2014 - 09:24

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus