Les Bulgares aux urnes pour des élections sous tension

Après les manifestations massives de cet hiver, les Bulgares ont commencé à voter dimanche pour renouveler leur parlement lors d'élections législatives anticipées. Elles risquent de conduire à une impasse et de raviver la crise.Le parti conservateur GERB de l'ancien Premier ministre Boïko Borissov, qui avait démissionné le 20 février sous la pression de la rue, est donné dans plusieurs sondages au coude à coude avec le parti socialiste (PSB, ex-communistes), avec un léger avantage à l'ancien karatéka.Les premières estimations, à partir de sondages à la sortie des urnes, doivent être diffusées après la fermeture des bureaux de vote vers 17h00 GMT (19h00 heure suisse).Quel que soit le vainqueur, il ne devrait pas obtenir de majorité au parlement et aura du mal à former un gouvernement, tant les possibilités de coalition semblent restreintes.Règlement de comptes électoralL'anticipation du scrutin deux mois avant la date prévue, suite à la démission du gouvernement, a empêché les groupes civils de s'organiser en mouvement politique, condamnant la population à choisir entre des partis contre lesquels elle avait protesté.La déception de la population s'est traduite, dans les sondages, par une baisse attendue de la participation, - un peu plus de 50% des 6,9 millions d'électeurs devraient voter -, une proportion importante d'indécis (autour de 20%) et une remontée de l'extrême droite (Ataka).Vaste fraude découverteLa révélation samedi d'une vaste fraude présumée a encore alourdi le climat. Le parquet de Sofia a annoncé la saisie de 350'000 bulletins de vote suspects dans une imprimerie chargée par le gouvernement d'imprimer l'ensemble des bulletins.Le GERB est soupçonné par ses adversaires politiques d'avoir trempé dans l'affaire. Le parti a démenti et crié au complot politique alors que des partis qui lui sont opposés ont demandé un comptage des voix parallèle par l'institut autrichien SORA. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus