Les Cambodgiens aux urnes dimanche

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche matin au Cambodge pour des législatives qui devraient permettre à l'homme fort du pays Hun Sen de conserver son poste. Quelque 9,6 millions de personnes sont invitées à participer à ce scrutin.

Après presque trente ans au pouvoir, Hun Sen n'a même pas pris la peine de faire campagne. Le Premier ministre a dirigé le royaume tout seul ou presque depuis 1985 et promis de rester au pouvoir encore au moins dix ans. Son Parti du peuple cambodgien (CPP) est donné grand favori.

Mais l'opposition est désormais dopée par le retour de son leader Sam Rainsy, récemment rentré au pays. Il n'a toutefois pas obtenu l'autorisation de se présenter personnellement.

Il dirige le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), fusion des deux principaux partis d'opposition. Samedi, il a accusé son adversaire de ne pas oser l'affronter à la régulière et d'avoir mis en place de nombreuses irrégularités pour s'assurer de la victoire.

Ancien banquier âgé de 64 ans, Sam Rainsy vivait en France depuis 2009 pour échapper à des condamnations à onze ans de prison que ses partisans jugeaient politiques. Il avait été gracié par le roi le 12 juillet dernier à la demande de Hun Sen.

/SERVICE

28.07.2013 - 02:54
Actualisé le 28.07.2013 - 02:54

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus