Les Etats-Unis se préparent à ouvrir leurs premiers "coffee shops"

Les adeptes du cannabis aux Etats-Unis trépignent avant l'ouverture, le 1er janvier, des premières échoppes du pays commercialisant la marijuana à des fins récréatives. Deux Etats sont concernés, celui de Washington, dans le nord-ouest, et le Colorado (ouest).

Espérant montrer la voie à de nombreux autres Etats, les cultivateurs de cannabis se frottent les mains, tandis que les autorités sont impatientes de récolter leurs premiers impôts sur cette nouvelle activité commerciale, du moins dans sa forme légale.

Certaines sociétés offrent même déjà des voyages organisés, ciblant la masse de touristes attendus pour l'occasion dans l'Etat de Washington et sur les pistes de ski du Colorado.

"Ces derniers mois, j'ai reçu chaque jour entre quatre et six courriels, et entre cinq et dix coups de téléphone de personnes me demandant des détails sur la loi et la meilleure date pour combiner vacances de ski et cannabis", assure Adam Raleigh, patron du fournisseur de cannabis Telluride Bud Company.

Supervision et distribution

La consommation de cannabis à des fins médicales est déjà légale et réglementée dans 19 Etats américains. Et dans la plupart de ces derniers, la consommation à des fins récréatives n'est pas considérée comme un délit.

Mais le Colorado et Washington ont franchi un pas de plus en mettant en place un système où les autorités locales superviseront la culture, la distribution et le marketing de l'herbe pour le simple plaisir des consommateurs, faisant planer un parfum de "coffee shop" néerlandais sur l'Ouest américain.

Enorme marché

Selon le cabinet d'études ArcView Market Research, les ventes légales de cannabis augmenteront de 64% entre 2013 et 2014, pour passer de 1,4 milliard de dollars à 2,34 milliards.

Dans le Colorado, célèbre pour ses stations de ski, les autorités ont accordé des licences à 348 magasins, qui pourront vendre jusqu'à 28 grammes de cannabis par transaction aux plus de 21 ans. Dans l'Etat de Washington, 3746 demandes de licences ont été déposées, dont 867 pour des magasins, selon le quotidien "Seattle Times".

L'antenne au Colorado de l'Organisation nationale pour la réforme des lois sur le cannabis (NORML) assure pour sa part que tout le monde va bénéficier de la nouvelle législation.

"Cela va créer de l'emploi, des rentrées fiscales pour l'Etat, une activité touristique supplémentaire, et entraîner le développement d'une nouvelle industrie dans le Colorado", explique Rachel Gillette, avocate de NORML. "Cela permettra aussi de sortir le cannabis du marché noir", pense-t-elle.

/ATS

28.12.2013 - 14:09
Actualisé le 28.12.2013 - 14:09

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus