Les Kurdes repoussent un assaut de l'EI contre le centre de Kobané

Les jihadistes de l'Etat islamique (EI) ont tenté dans la nuit de progresser vers le centre de la ville syrienne de Kobané, mais les combattants kurdes les ont repoussés. Des combats sporadiques avaient lieu en outre en matinée dans le sud, le sud-ouest et l'est de la ville, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Depuis son entrée lundi dans cette troisième ville kurde du pays, l'EI en a pris 40%, se frayant un chemin vers sa périphérie nord, à un kilomètre environ de la frontière turque.

"Il y a eu une attaque d'envergure de l'EI depuis la partie sud de la ville dans une tentative de progresser vers le centre, mais elle a été mise en échec par les combattants kurdes après des combats féroces", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Nouvelles frappes

La coalition internationale initiée par Washington, qui mène des raids en Syrie depuis le 23 septembre contre les positions du groupe ultra-radical, a mené deux frappes avant l'aube dans l'est et le sud de Kobané. Cependant, la progression de l'EI n'a pas été freinée par les frappes aériennes, insuffisantes pour sauver la ville de l'aveu même des responsables militaires américains.

Toujours selon l'OSDH, des combattants kurdes mènent par ailleurs des "opérations spéciales" dans l'est de la ville, consistant à pénétrer dans les zones tenues par l'EI pour y tuer des membres du groupe avant de se retirer vers leurs positions.

L'EI, qui s'est emparé de vastes territoires en Syrie à la faveur de la guerre civile, a lancé il y a plus de trois semaines une offensive dans la région de Kobané, poussant à la fuite quelque 300'000 personnes, dont 200'000 ont trouvé refuge en Turquie.

/ATS


Actualisé le