Les armes chimiques de la Syrie placées sous scellés, selon l'OIAC

Les inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ont placé l'ensemble des agents chimiques et des armes chimiques syriennes sous scellés, a annoncé un porte-parole de l'organisation. Ces scellés sont "impossibles à briser".

"Il s'agit de 1000 tonnes d'agents chimiques et de 290 tonnes d'armes chimiques", a précisé ce porte-parole, Christian Chartier. Il souligné que ceux-ci étaient restés "sur les sites": "Nous ne sommes pas encore dans la phase de mouvement". La Syrie dispose également de 1230 munitions non remplies d'agents chimiques, ou armes de catégorie trois.

Le conseil exécutif de l'OIAC se réunira le 5 novembre. Il doit décider de la feuille de route pour la destruction des armes et des agents chimiques sur la base d'un document, un "plan général de destruction", rendu par la Syrie le 24 octobre.

21 sites inspectés

Plus tôt dans la journée, l'OIAC avait indiqué que toutes les installations de production d'armes chimiques en Syrie ont été détruites avant la date butoir du 1er novembre.

Les inspecteurs ont visité 21 des 23 sites déclarés par la Syrie, et 39 des 41 installations sur ces sites, les deux sites restants ayant été évités "pour des raisons de sécurité".

"L'OIAC est satisfaite d'avoir inspecté, et d'avoir vu détruits, tous les équipements essentiels de production/assemblage/remplissage déclarés sur les 23 sites", ajoutait-elle dans un document que Reuters a pu consulter.

/SERVICE

31.10.2013 - 13:49
Actualisé le 31.10.2013 - 13:49

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus