Les débris en Australie ne proviennent pas du Boeing disparu

L'agence australienne de sécurité des transports (ATSB) a exclu jeudi tout lien entre le matériel échoué sur une plage d'Australie et le Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu le 8 mars. Alors que les recherches avec le robot sous-marin sont presque terminées, rien n'a été trouvé.

Des débris qualifiés de "matériel non identifié" avaient été découverts et récupérés mercredi soir sur une plage à 10 km à l'est d'Augusta, à plus de 300 km au sud de Perth.

L'ATSB avait décidé d'examiner les clichés du matériel afin de déterminer s'il avait un lien avec le Boeing 777 disparu.

"Nous avons examiné très attentivement les photographies détaillées prises par la police et nous sommes convaincus qu'elles ne constituent pas des indices dans le cadre des opérations de recherche du MH370", a déclaré jeudi à la radio ABC un responsable de l'ATSB.

"Nous examinerons tout indice susceptible de nous aider à retrouver le MH370, mais malheureusement celui-ci n'est pas de ceux permettant de faire progresser l'enquête", a-t-il ajouté.

Bluefin -21 ne trouve rien

Le centre conjoint de coordination des agences (JACC), chargé d'organiser les recherches du vol MH370, a de son côté annoncé jeudi que les recherches à l'aide du robot sous-marin équipé d'un sonar étaient presque terminées. "Bluefin-21 a inspecté plus de 90% de la zone sous-marine délimitée et rien d'intéressant n'a été trouvé", a-t-il indiqué dans un communiqué.

L'Australie mène les opérations pour retrouver le Boeing 777, qui avait à son bord 239 personnes, dont deux tiers de passagers chinois, alors qu'il effectuait la liaison Kuala Lumpur/Pékin.

Après avoir changé radicalement de cap pour une raison inconnue une heure après le décollage, le MH370 se serait abîmé dans le sud de l'océan Indien, à quelque 2000 km au nord-ouest de Perth (côte australienne occidentale) selon des données satellitaires.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes