Les partisans de Morsi à nouveau dans les rues

Les partisans du président destitué Mohamed Morsi ont à nouveau manifesté mercredi. Ils ont voulu démontrer leur détermination au lendemain de l'entrée en fonction d'un gouvernement de transition réunissant des libéraux et des technocrates en Egypte.

Des milliers de personnes, brandissant des corans et appelant à la fin du régime militaire, ont défilé dans le centre du Caire et sur la corniche longeant le Nil. Elles ont une nouvelle fois exigé que Mohamed Morsi, premier président démocratiquement élu, soit rétabli dans ses fonctions.

Eviter de nouvelles violences

Les manifestants ont été empêchés par les forces de l'ordre d'accéder à la place Tahrir, afin d'éviter de nouveaux heurts avec le camp adverse. Des dizaines de jeunes gens armés de bâtons et portant des casques de chantier ont tenté de s'en prendre aux manifestants. Ils en ont été empêchés par la police.

Cette nouvelle mobilisation organisée par les Frères musulmans, dont est issu Mohamed Morsi, fait suite à la prestation de serment mardi soir au palais présidentiel des 33 ministres du gouvernement de transition.

La confrérie et le parti Al Nour, autre organisation islamiste, sont les grands absents de ce cabinet ministériel chargé d'assurer l'intérim jusqu'à la tenue d'élections présidentielle et parlementaires dans un délai probable de six mois.

Lieu secret

Mohamed Morsi est toujours détenu dans un lieu secret. Il n'a pas été inculpé bien que les autorités intérimaires aient annoncé l'ouverture d'une enquête pour espionnage, incitation à la violence et destruction de l'économie.

Le ministère public a en outre rouvert une instruction sur les circonstances dans lesquelles Mohamed Morsi et 18 autres Frères musulmans s'étaient évadés de prison lors du soulèvement populaire contre Hosni Moubarak en 2011.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus