Libération de quatre employés du CICR

Trois des six employés du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) enlevés dimanche dans le nord-ouest de la Syrie ont été libérés ainsi que le membre du Croissant-Rouge arabe syrien kidnappé en même temps qu'eux. La Néerlandaise Sigrid Kaag va elle diriger la mission ONU-Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), chargée d'éliminer l'arsenal chimique syrien.

"Bonne nouvelle ! Nous confirmons que le volontaire du Croissant-Rouge syrien et trois des six collègues du CICR ont été libérés sains et saufs", a dit lundi dans un tweet Robert Mardini, chef des opérations du CICR pour le Proche et le Moyen-Orient.

Le porte-parole du CICR à Genève Ewan Watson a précisé que les quatre avaient été libérés dans la région d'Idlib et que l'organisation attendait des informations sur le sort des trois autres.

Les employés du CICR s'étaient rendus dans la province d'Idlib jeudi pour y évaluer la situation sanitaire et distribuer des médicaments dans les villes de Sarmin et d'Idlib. Le convoi, facilement identifiable car les véhicules portaient la marque du CICR, avait été arrêté près de Sarekeb, alors qu'il retournait à Damas. La nationalité des employés captifs n'a pas été communiqué.

Vote prévu

Les enlèvements sont de plus en plus courants dans le nord de la Syrie, où la rébellion a conquis de larges pans du territoire mais où les forces gouvernementales maintiennent leur contrôle sur de nombreux centres urbains.

De son côté, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a décidé de nommer M. Kaag à la tête de la mission ONU-OIAC. Il a adressé dimanche une lettre en ce sens au Conseil de sécurité qui devrait donner son aval mercredi à cette nomination, selon des diplomates.

Cette mission doit intégrer une centaine d'hommes à effectif plein et être basée à Damas, avec une base arrière à Chypre.

Elle est chargée de détruire les armes chimiques syriennes d'ici au 30 juin 2014, conformément à une résolution adoptée fin septembre par le Conseil. Sigrid Kaag est depuis 2010 sous-secrétaire générale au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Depuis qu'elle a rejoint l'ONU en 1994 venant du ministère néerlandais des affaires étrangères, elle a notamment occupé des postes à l'UNICEF (comme directrice régionale pour le Proche-Orient de 2007 à 2010), à l'UNRWA (agence pour l'aide aux réfugiés palestiniens) et à l'Organisation internationale pour les migrations. Agée de 52 ans, elle parle anglais, français, allemand et arabe.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes