Mahmoud Abbas accepte la démission de son Premier ministre

Le président palestinien Mahmoud Abbas a accepté la démission de son nouveau Premier ministre Rami Hamdallah, a indiqué dimanche à l'AFP un haut responsable palestinien. Ce dernier n'aura été en fonction que trois semaines.

"Le président Abbas a accepté la démission de M. Hamdallah après que ce dernier a refusé de travailler avec deux vice-Premiers ministres", a affirmé ce haut responsable.

M. Hamdallah, un universitaire nommé le 2 juin, avait exprimé sa frustration de devoir partager ses pouvoirs avec deux vice-Premiers ministres imposés par M. Abbas, le député Ziad Abou Amr et Mohammad Moustapha, président du Fonds d'investissement de Palestine (FIP) et conseiller économique du président, en charge des questions économiques.

Le Premier ministre, qui avait présenté jeudi sa démission à la surprise générale avant de la suspendre vendredi, réclamait des "compétences claires et définies pour lui en tant que chef du gouvernement et pour ses vice-Premiers ministres conformément à la loi afin d'éviter les conflits et les empiètements sur les prérogatives".

Deux longues réunions entre MM. Abbas et Hamdallah, vendredi et samedi, pour tenter de régler le différend, n'avaient abouti à aucun accord et "le président Abbas a rejeté les conditions mises par le Premier ministre pour rester", a précisé le haut responsable à l'AFP.

En voie de décomposition

M. Hamdallah restera à la tête du gouvernement de l'Autorité palestinienne jusqu'à la désignation d'un nouveau Premier ministre par le président Abbas.

Cet épisode trahit la profondeur de la crise d'une Autorité palestinienne en voie de décomposition, selon des commentateurs et responsables politiques.

/SERVICE


Actualisé le