Mali: l'armée cesse le combat au nord à à Gao

Le chef de la junte militaire au pouvoir depuis le 22 mars au Mali a ordonné samedi à l'armée malienne de "ne pas prolonger les combats" à Gao, principale ville du nord du pays. Il laisse ainsi de facto la ville ouverte aux rebelles qui y ont attaqué dans la matinée."Au regard de la situation des populations au voisinage" de la zone des affrontements, "les forces maliennes ont décidé de ne pas prolonger les combats", a annoncé samedi soir le capitaine Amadou Sanogo. Quelques instants auparavant, il avait pourtant affirmé dans ce même communiqué écrit, lu par une journaliste à la télévision publique ORTM, que les rebelles avaient "été repoussés par les forces armées". /SERVICE


Actualisé le