Manifestations dans le monde en soutien aux Syriens

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi dans plusieurs capitales d'Europe et à Washington pour exprimer leur soutien aux Syriens. Ceux-ci subissent depuis trois ans un conflit sanglant qui a fait 146'000 morts et le plus grand nombre de déplacés au monde.

A Londres, ils étaient un millier à défiler sous le soleil jusqu'à Downing Street, brandissant des drapeaux syriens et dénonçant l'inertie de la communauté internationale. Il s'agissait essentiellement de membres de la communauté syrienne qui portaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Où est votre humanité?" ou encore "Votre silence nous tue".

A Rome, environ 3000 Syriens soutenant l'opposition démocratique ont manifesté dans le centre pour protester contre le régime de Bachar al-Assad et demander à l'Italie et à l'Europe d'accueillir des réfugiés syriens.

La Tour Eiffel illuminée

A Paris, la Tour Eiffel s'est illuminée samedi soir pour la Syrie. Des centaines de personnes, dont de nombreux Syriens, se sont rassemblées en fin d'après-midi sur la place du Trocadéro à l'appel d'ONG. Un message "Avec les Syriens" a été projeté sur la Tour Eiffel.

"Aujourd'hui, nous sommes là, trois ans après le début de la répression et du conflit pour apporter notre soutien aux Syriens sur place et à ceux de notre pays", a déclaré à l'AFP la présidente d'Amnesty International en France, Geneviève Garrigos.

Une vingtaine de pays

A Madrid, des militants d'Amnesty International ont écrit le message "Avec la Syrie" sur le sol de la place située face au Musée de la Reine Sofia et allumé des bougies en hommage aux victimes du conflit.

A Washington, un millier de personnes, agitant des drapeaux de l'opposition syrienne et scandant "révolution, révolution", "A bas Assad" et "Libérez, libérez, la Syrie", se sont réunies devant la Maison Blanche, selon les organisateurs. Des militants ont lu à voix haute les noms des plus de 100'000 morts en trois ans de conflit.

Dans une vingtaine de pays, des monuments devaient s'illuminer d'un message de soutien au peuple syrien samedi soir.

/ATS


Actualisé le