Manifestations de solidarité avec le peuple palestinien

Plus de 300 personnes se sont rassemblées samedi après-midi sur la Place des Nations à Genève en solidarité avec le peuple palestinien, sous le feu des attaques israéliennes dans la bande de Gaza. "Israël = criminel", scandaient les manifestants.

"Il faut en finir avec cette prison à ciel ouvert", a déclaré devant la foule Jean-Charles Rielle, député socialiste. Plusieurs intervenants ont également dénoncé la barbarie de la dernière offensive. La manifestation était organisée par Droit pour tous, solidaritéS et le Collectif Urgence Palestine.

Ces organisations appellent le Conseil fédéral à condamner l'offensive israélienne et exigent la fin immédiate du blocus de Gaza et le boycott d'Israël jusqu'à la fin de l'occupation. La manifestation s'est déroulée dans le calme.

Heurts à Paris

Des milliers de personnes ont manifesté le même jour à Londres et dans plusieurs villes de France, y compris à Paris où le défilé était pourtant interdit. Elles dénonçaient l'offensive terrestre menée depuis jeudi par l'armée israélienne dans la bande de Gaza.

Des heurts ont éclaté dans le nord de la capitale française. Les policiers ont tiré des grenades lacrymogènes pour arrêter le cortège et des manifestants ont répliqué par des tirs de projectiles, a constaté un photographe de Reuters sur place.

Des manifestations ont également eu lieu dans une quinzaine de villes de province, dont Marseille, Lille, Lyon, Nîmes, Strasbourg et Montpellier.

L'interdiction de trois manifestations, à Paris, Sarcelles et Nice a suscité l'indignation des organisations pro-palestiniennes et d'une partie de la gauche, qui ont reproché au gouvernement d'être trop favorable à Israël.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus