L'écart entre les socialistes et les conservateurs se resserre

L'écart se resserre entre les conservateurs du Parti populaire européen (PPE) et les socialistes au Parlement européen. Une participation faible (43,1% à l'échelle de l'Union) a favorisé les partis d'extrême droite et de la gauche radicale dans maints Etats de l'UE.

Sur la base de la dernière projection officielle, le Parti populaire européen (PPE) arrive en tête avec 212 des 751 sièges du futur Parlement, soit 61 de moins que dans le Parlement sortant. Les députés européens de l'UMP française, de la CDU allemande et du Parti populaire espagnol y siègent notamment.

Parti socialiste deuxième

Le Parti socialiste européen (PSE) est crédité de 186 sièges, soit un recul de dix sièges. Son candidat à la succession de Barroso, l'Allemand Martin Schulz, a déploré "une sale journée pour l'Union européenne quand un parti avec un programme raciste, xénophobe et antisémite obtient 24 à 25% des voix en France", une allusion au Front national. Le président du Parlement européen sortant a également refusé de concéder sa défaite.

L'alliance hétérogène des eurosceptiques et des europhobes obtiendrait dans son ensemble jusqu'à 141 élus, mais se présente en ordre dispersé. Or, pour constituer un groupe politique au Parlement, il faut réunir un nombre minimal de 25 députés issus d'au moins sept pays de l'Union européenne (UE).

L'Alliance des démocrates et libéraux (ADLE), créditée de 70 sièges, est toujours le troisième groupe. Les écologistes, emmenés par le tandem formé par l'Allemande Ska Keller et le Français José Bové, devraient disposer de 55 élus, et la gauche radicale européenne ralliée derrière le Grec Alexis Tsipras de 43 députés.

Néo-nazis au Parlement

En Allemagne, l'AfD, un mouvement créé l'an dernier qui milite pour l'abandon de l'euro, a remporté ses premiers sièges de députés avec environ 6,5% des voix. Mais il reste loin de la CDU-CSU d'Angela Merkel, créditée de 36%, et des sociaux-démocrates du SPD, à 27,5%.

Par ailleurs, les néo-nazis du NPD (Parti national-démocrate) recueillent 1% des suffrages et entreront au Parlement européen pour la première fois.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus