Matière blanche et ceinture noire, ou comment briser une planche

Plus que la force musculaire, c'est la puissance des connexions du cerveau qui permettrait aux experts en karaté de casser planches ou briques à mains nues, affirme une étude britannique. Selon elle, cette capacité pourrait provenir d'un réglage fin des connexions neuronales du cervelet.Pour ce faire, les scientifiques ont comparé la structure cérébrale de douze ceintures noires ayant en moyenne 13,8 ans d'expérience en karaté avec celle de douze volontaires d'âge comparable, pratiquant une activité physique régulière mais dépourvus de tout entraînement aux arts martiaux. /SERVICE


Actualisé le