Monarchie anglaise: Kate à l'hôpital pour la naissance de son bébé

Kate, l'épouse du prince William d'Angleterre, a été admise lundi matin dans un hôpital de Londres, où elle doit donner naissance à son premier enfant. "Elle montrait les premiers signes de travail" d'accouchement, selon son secrétariat. En attendant l'arrivée du bébé, les paris s'affolent.

À peine Kate admise à la maternité, les "bookmakers" se sont empressés de passer les derniers paris sur le sexe du bébé, son nom et même sur la robe de Pippa, quand elle rendra visite à sa soeur.

En trois heures lundi matin, la société britannique Paddy Power a enregistré 35'000 euros de paris. "L'argent coule à flots depuis que les parieurs patriotiques se sont réveillés avec l'annonce que le travail (d'accouchement) avait débuté", commente Paddy Power.

Plus d'un million d'euros

Au total, la naissance imminente du bébé royal, troisième dans la ligne d'accession au trône, a suscité plus d'un million d'euros de paris, le plus gros marché jamais enregistré pour un événement non sportif au Royaume-Uni.

Preuve de cet enthousiasme, une femme travaillant pour la société Coral défilait lundi devant la maternité de St Mary, où doit accoucher Kate, avec une pancarte donnant les dernières cotes: une fille à 1 contre 2, un garçon à 6 contre 4.

Mais le marché le plus actif est celui des prénoms. Alexandra tient la corde, suivie de Charlotte et Victoria. Des prénoms plus vintage, comme Martha et Mathilde, ont aussi fait leur entrée chez William Hill.

George ou James

Elizabeth, du prénom de la reine, et Diana, la mère défunte du prince William, père du futur nouveau-né, figurent aussi dans la liste, mais loin derrière le trio de tête. Chez les garçons, George arrive en pole position, suivi de James, le prénom du frère de Kate.

Les paris sur la date de naissance ont été suspendus lundi, mais les mises les plus folles se sont poursuivies, notamment sur la couleur de la robe de Pippa, la soeur de Kate, quand elle se rendra à la maternité.

Le travail d'accouchement peut être rapide ou prendre jusqu'à 48 heures, selon les médias britanniques. William et Kate ne savent pas s'il s'agit d'une fille ou d'un garçon, a assuré le palais. Mais quel que soit le sexe du nouveau-né, il ou elle sera amené à régner, en vertu d'un changement récent des règles de succession.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus