Naufrage d'un bateau de migrants: entre 60 et 80 morts à Lampedusa

Un bateau de migrants somaliens a fait naufrage jeudi matin près de Lampedusa, en Sicile, dans le sud de l'Italie, ont indiqué les garde-côtes et des responsables des secours. Ce drame a tué près de 80 morts, selon les sources.

Le maire de l'île de Lampedusa, Mme Giusi Nicolini, a indiqué qu'au moins 82 personnes étaient décédées, dont des enfants en bas âge et des femmes, lors de ce naufrage. Selon elle, "les migrants étaient dans l'eau depuis l'aube ce matin", a-t-elle expliqué. "C'est une horreur, ils n'arrêtent pas d'apporter des corps", a-t-elle déclaré en pleurs à l'agence de presse italienne Ansa.

Un responsable de la police douanière a de son côté indiqué que 62 corps avaient été ramenés à terre.

Le navire, qui transportait entre 450 et 500 migrants, a été la proie des flammes -en raison de la présence de fioul- quand ses passagers, en grande partie des migrants somaliens, ont allumé des feux de détresse, a précisé Mme Nicolini. L'embarcation a ensuite coulé. Les recherches des victimes continuaient, non loin de l'île des Lapins, près de l'île de Lampedusa, au sud de la Sicile.

Selon les sauveteurs, des centaines de migrants se trouveraient encore dans l'eau. Un porte-parole des garde-côtes italiens a indiqué que 163 personnes avaient déjà pu être secourues mais que d'autres sont toujours à l'eau et le bilan risque de s'alourdir, a-t-il dit.

L'alerte a été donnée par deux bateaux de pêche qui se trouvaient dans la zone. Deux vedettes, l'une des garde-côtes et l'autre de la police douanière, sont sur place pour venir en aide aux immigrés. Des hélicoptères et d'autres moyens aériens sont également mobilisés.

Plusieurs précédents

Lundi, treize immigrés, pour la plupart Erythréens, s'étaient noyés en tentant de rejoindre la côte près de Raguse, dans le sud-est de l'île principale de Sicile, après avoir sauté ou avoir été jetés par des passeurs d'une embarcation transportant environ 200 migrants et réfugiés.

Depuis le début de l'année, plus de 22'000 migrants ont été débarqués sur les côtes du sud de l'Italie, Sicile et Calabre, soit près de trois fois plus que sur l'ensemble de l'année 2012.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes