Nelson Mandela est mort, le monde pleure

L'Afrique du Sud et le monde entier ont commencé vendredi à rendre hommage à Nelson Mandela, héros de la lutte contre l'apartheid et premier président noir de l'Afrique du Sud démocratique. Il est mort la veille au soir à l'âge de 95 ans.

"Notre bien-aimé Nelson Mandela, le président fondateur de notre nation démocratique, nous a quittés. Il est décédé en paix, entouré de sa famille, aux environs de 20h50 (...). Notre nation a perdu son plus grand fils", a déclaré le président Zuma lors d'une intervention en direct à la télévision peu après 22h30 jeudi.

La date des funérailles n'a pas été annoncée, mais le corps de Nelson Mandela a été transféré dans un hôpital militaire de Prétoria, selon la radio publique sud-africaine SABC.

Dès l'annonce du décès de celui que le monde entier vénérait comme une incarnation de la réconciliation raciale, des centaines de personnes de toutes origines ont commencé à se rassembler près de la maison de Mandela, à Johannesburg.

A la gloire de Madiba

L'ambiance n'était pas au recueillement, mais à la célébration, avec des chants anti-apartheid ou à la gloire de Madiba (son nom de clan), repris en choeur par la foule qui agitait des drapeaux et scandait parfois "Viva Mandela" ou "Longue vie à Mandela".

"Au cours de 24 années (depuis sa libération, ndlr), Madiba nous a appris comment vivre ensemble et croire en nous-mêmes et en chacun", a déclaré dans la soirée un autre héros de la lutte anti-apartheid, l'archevêque anglican Desmond Tutu, considéré à 82 ans comme la conscience morale de son pays.

Un exemple pour l'humanité

De Kiev, où il participe au Conseil ministériel de l'OSCE, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a été parmi les premiers à réagir: "La mort de Nelson Mandela nous concerne tous. Elle nous touche tous, car il a été et restera un exemple pour l'humanité. Un exemple de la force, de la liberté, du pardon et de la réconciliation".

Le ministre des Affaires étrangères en a profité pour adresser sa profonde sympathie à l'Afrique du Sud et "à la famille de cet homme extraordinaire".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes