Nicolas Demorand démissionne de la direction de "Libération"

Nicolas Demorand, directeur de Libération depuis 2011, a annoncé jeudi sa démission du journal. Cette mesure intervient en pleine crise entre actionnaires et rédaction.

"Ma décision est d'abord dictée par la situation de ces derniers jours. 'Libération' vit désormais une crise ouverte, je cristallise une partie des débats et j'estime qu'il est de ma responsabilité de patron de redonner des marges de manoeuvre et de négociation aux différentes parties", déclare-t-il sur le site Internet du quotidien "Le Monde".

"J'ai reçu hier encore le soutien plein et entier des actionnaires et je prends cette décision parce que j'estime qu'il faut débloquer la situation dans laquelle se trouve 'Libé', avec un affrontement très clair entre la rédaction et une partie de l'actionnariat. J'ai été confronté, pendant mes trois ans passés à 'Libération', à des crises sévères, mais c'est la première fois qu'il m'apparaît clair que je dois bouger", dit M. Demorand.

Plusieurs votes récents

En novembre, l'ex-directeur, aux relations très dégradées avec la rédaction, avait été la cible d'une motion de défiance. Il a fait l'objet de quatre votes de défiance depuis sa prise de fonctions en 2011.

Les salariés de "Libération", en grave crise financière, ont eux annoncé dimanche leur intention de combattre un projet des actionnaires visant notamment à transformer le journal en réseau social.

Les actionnaires du quotidien de gauche, lancé en 1973, avaient dévoilé vendredi dernier un projet dans lequel le journal deviendrait un réseau social sur plusieurs supports multimédias payants. Le siège du journal devrait aussi être transformé en espace culturel, selon ce projet.

Sentiment de trahison

Cette annonce inattendue, qui semble tenir le journal papier pour accessoire, a abasourdi les salariés, qui se sont sentis trahis alors qu'ils négociaient depuis des mois un plan d'économies sans rapport avec ce projet.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes