Occupation d'un 2e ministère à Bangkok, la pression de la rue monte

Des centaines de manifestants réclamant le départ de la Première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra ont pénétré de force lundi dans le complexe du ministère des Affaires étrangères, occupant ainsi un deuxième ministère après celui des Finances quelques heures plus tôt. La tension demeure vive à Bangkok.

Quelques centaines de personnes "ont cassé les portes et sont entrées dans le complexe du ministère des Affaires étrangères ce soir (heure locale)", a indiqué le porte-parole des Affaires étrangères, Sek Wannamethee. Ce dernier a ajouté que ces manifestants avaient demandé aux fonctionnaires de partir et de ne pas revenir travailler mardi.

Les opposants occupent le complexe, mais ne sont pas entrés dans les bâtiments eux-mêmes, a-t-il précisé. Les manifestants occupaient déjà depuis l'après-midi le ministère des Finances, signe d'une escalade du mouvement, le plus important en Thaïlande depuis la crise de 2010.

Semaines de mobilisation

Plusieurs dizaines de milliers d'opposants à la cheffe du gouvernement Yingluck Shinawatra et à son frère Thaksin, ex-Premier ministre en exil qui reste au coeur de la politique du royaume, ont marché lundi vers une dizaine de sites de Bangkok, après des semaines d'une mobilisation quasi quotidienne faisant craindre des débordements dans une capitale habituée aux violences politiques.

Certains participants ont appelé à une intervention militaire dans un pays qui a connu 18 coups d'Etat ou tentatives depuis l'établissement de la monarchie constitutionnelle en 1932, dont celui qui a renversé Thaksin Shinawatra en 2006.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes