Ouverture du procès au civil de la mort de Michael Jackson

Le promoteur de concerts AEG "a joué un rôle" dans la mort de Michael Jackson et doit assumer ses responsabilités, a affirmé lundi un avocat de la famille Jackson. La défense a elle assuré qu'AEG n'avait "aucune idée" de la dépendance de la star américaine de la pop aux médicaments.Après plusieurs semaines dédiées à la sélection du jury, le procès au civil entre la famille de Michael Jackson et AEG est entré lundi dans le vif du sujet avec l'ouverture des débats devant la Cour supérieure de Los Angeles.L'avocat des Jackson, Brian Panish, a attaqué bille en tête "l'impitoyable" groupe AEG, tandis que la défense a averti que le procès ne pourrait faire l'économie de "détails déplaisants" sur la vie privée du "roi de la pop"."Michael Jackson, le Dr Conrad Murray et AEG Live ont chacun joué un rôle dans (...) la mort de Michael Jackson", a déclaré M. Panish. Négligence?Les plaignants estiment qu'AEG, producteur de la série de 50 concerts que devait donner Michael Jackson à Londres à l'été 2009, a fait preuve de négligence en embauchant Conrad Murray pour veiller à la santé de l'artiste.M. Panish a accusé Anschutz Entertainment Group (AEG) d'avoir négligé la santé du "roi de la pop", tout à son obsession de devenir le premier promoteur de concerts au monde. Selon lui, AEG aurait dû s'intéresser au passé du médecin avant de l'embaucher. Le fait qu'il était criblé de dettes aurait dû constituer un "avertissement", que le promoteur a ignoré.M. Panish a rappelé que le Dr Murray était dans une situation financière "désespérée" et qu'il avait fait l'objet de plusieurs condamnations de justice avant d'entrer au service de Michael Jackson. En outre, il était cardiologue et la star "n'avait aucun problème cardiaque".Jackson public et privé M. Panish a également évoqué la longue histoire de dépendance aux médicaments du chanteur. "Le Michael Jackson public était très différent du privé. Il a érigé un mur entre lui et sa famille, qui ne savait pas elle-même ce qui se passait chez lui. Il a tenu à distance ceux qui auraient pu l'aider", a déclaré l'avocat d'AEG. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus