Pacte de responsabilité: des milliers de salariés dans la rue

A cinq jours des élections municipales, plusieurs milliers de salariés sont descendus dans la rue mardi partout en France pour dire non au pacte de responsabilité. Ce dernier incarne la nouvelle politique de François Hollande pour relancer l'économie.

Les manifestants ont répondu à l'appel des quatre syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires. Centré sur "les salaires, l'emploi, les services publics et la sécurité sociale", le mouvement de grève et de manifestations a pris pour cible le pacte de responsabilité, approuvé par les syndicats réformistes (CFDT, CFE-CGC, CFTC) et le patronat.

"Pas un chèque en blanc"

"Qu'est-ce que les salariés ont gagné avec ce pacte? Rien", a lancé à Paris, Jean-Claude Mailly, numéro un de FO et fer de lance de la mobilisation.

"Nous voulons dire au Medef que le chèque qu'il a obtenu de François Hollande ne sera pas un chèque en blanc, nous voulons des résultats en termes d'emplois, de salaires, de service public et de protection sociale", a lancé Thierry Lepaon, leader de la CGT.

Le gouvernement tient le cap

Le gouvernement ne renonce pas. "Les choses avancent, on est tout près de l'aboutissement sur la partie coût du travail et fiscalité" du pacte, a déclaré à des journalistes le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Il prévoit d'engager sa responsabilité en avril devant le Parlement sur ce projet.

Malgré la proximité avec le premier tour des municipales dimanche, les leaders syndicaux se défendent de visées politiques. La mobilisation "n'a rien à voir avec les élections" et reste dans "un registre social et syndical", a assuré M. Mailly. Il ne s'agit "pas de manifestations anti-Hollande", a renchéri son homologue de la CGT.

Retards dans le trafic aérien

Le trafic aérien était légèrement perturbé avec des retards à Orly, Roissy, Lyon ou Toulouse. L'aviation civile avait demandé lundi aux compagnies de réduire leurs vols de 30% aux aéroports parisiens (Orly, Roissy et Beauvais) et de 20% à Lyon, Marseille, Lille et Toulouse.

En région, de nombreux cortèges ont été organisés. A Marseille, entre 6000 et 42'000 personnes ont marché, selon des chiffres respectivement de la police et des organisateurs. A Lyon, entre 1000 et 3000 personnes ont défilé jusqu'à la préfecture. Ils étaient entre 1200 et 1500 à Clermont-Ferrand.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus