Pakistan: une femme violée puis pendue à un arbre

Une Pakistanaise de 21 ans a été violée jeudi soir puis pendue à un arbre, a annoncé samedi la police pakistanaise. Ce cas tragique offre des analogies avec des agressions commises dernièrement contre des femmes en Inde voisine.

Le petit ami de la jeune femme a avoué le viol et le meurtre, et a été arrêté, a indiqué la police. Il a admis avoir tenté de contraindre la jeune femme à avoir des relations sexuelles avec deux de ses amis, ce qu'elle a refusé.

La femme, à qui il aurait promis le mariage, a été retrouvée pendue à un arbre le matin suivant. La police est toujours à la recherche des deux complices présumés.

Masqué en suicide

"L'incident a eu lieu dans le district de Layyah, dans la province du Pendjab (nord-ouest), jeudi soir et rapporté à la police vendredi lorsque des habitants ont découvert la jeune femme pendue à un arbre", a indiqué un responsable de la police.

Il a indiqué que la femme avait été violée puis étranglée et que son corps avait été suspendu à un arbre pour faire croire à un suicide. "Toutefois la branche à laquelle le corps avait été suspendu était si basse que celui-ci touchait le sol dans une position assise", a-t-il raconté.

La victime était l'aînée d'une fratrie de huit enfants et gagnait sa vie en cultivant un petit lopin de terre.

Violences fréquentes

Ce crime présente des similitudes avec celui commis le mois dernier en Inde, où une adolescente violée en réunion avait été retrouvée pendue à un arbre dans l'Etat septentrional de l'Uttar Pradesh.

Les cas de viols, d'agressions sexuelles et de violences domestiques sont assez fréquents au Pakistan.

En mars, une Pakistanaise, âgée de 17 ans, victime d'un viol en réunion, s'était immolée par le feu pour protester contre la décision de la police de libérer un des suspects.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes