Paralysie de l'ONU alors que plus de 220 personnes sont massacrées

Plus de 220 personnes ont été tuées jeudi par l'armée syrienne dans le village de Tremseh, dans la province de Hama, selon des opposants. Ceux-ci réclament au Conseil de sécurité de l'ONU toujours paralysé une résolution contraignante pour mettre fin à ce bain de sang.Selon des opposants, Tremseh a été bombardée jeudi par des hélicoptères de combat et des chars puis livrée aux "chabiha", les miliciens affiliés au régime de Damas, issu de la minorité chiite alaouite, qui ont massacré des familles affirment les observateurs de l'ONU en Syrie dans un rapport que Reuters a pu consulter vendredi. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus