Philippines: Le typhon Haiyan provoque les premières inondations

Le super typhon Haiyan, le cyclone annoncé comme le plus violent au monde cette année, a commencé à frapper les Philippines vendredi. Des inondations ont déjà été annoncées et des bâtiments ont été détruits dans les régions exposées du centre de l'archipel. Un premier bilan fait état d'un mort.

Haiyan balayait tôt vendredi matin les côtes est de l'archipel avec des vents soufflant par rafales jusqu'à 315 km/heure, selon l'agence météo des Philippines. Le typhon se trouvait au-dessus de l'île de Samar, à environ 600 km au sud-est de Manille, après avoir touché la ville côtière de Guiuan.

Les dégâts, à Guiuan, un port de pêche de 40'000 âmes, pourraient être "catastrophiques", a prévenu le météorologue américain Jeff Masters sur le site www.wunderground.com. "Peut-être les plus gros dégâts causés par un cyclone tropical sur une ville depuis un siècle", selon lui. Les communications avec la ville ont été immédiatement coupées à l'arrivée du typhon.

La chaîne de télévision ABS CBN diffusait des images de rues submergées et de bâtiments mis à terre à Tacloban, une ville de 200'000 habitants sur le littoral. "On nous a rapporté des arbres déracinés, des vents très violents (...) et des habitations en matériaux légers endommagés", a déclaré le chef de la Croix-Rouge nationale, Gwendolyn Pang.

Le typhon a fait un mort, selon le premier bilan provisoire officiel qui devrait très rapidement s'aggraver.

Population avertie

Le président philippin Benigno Aquino a averti la population jeudi de se prémunir au maximum contre cette tempête géante qui a fait des pointes à 380 km/heure en approchant des Philippines.

Il a averti que certaines zones exposées au front de 600 km du typhon subiraient de graves inondations et des vents dévastateurs, tandis que les zones côtières pourraient être submergées par des vagues de six mètres de haut.

Plus de 125'000 personnes dans les zones les plus vulnérables ont été évacuées avant l'arrivée du typhon, selon la défense civile, et des millions d'autres se sont calfeutrées dans leurs maisons.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus