Plus de 50'000 manifestants de l'opposition réunis à Kiev

Plus de 50'000 manifestants de l'opposition se sont rassemblés dimanche dans le centre de Kiev, occupé par les contestataires depuis le début de la plus grave crise de l'Ukraine indépendante. Les principaux dirigeants de l'opposition étaient présents.

Vitali Klitschko et Arseni Iatseniouk, de retour de Munich où ils ont reçu le soutien de l'Occident, ont été acclamés à leur arrivée sur le podium. Il s'agit de la première manifestation importante depuis dix jours. Elle vise à faire reculer le président Viktor Ianoukovitch, en congé maladie depuis le milieu de la semaine.

Parmi les premiers orateurs, l'ancien ministre de l'Intérieur du gouvernement de Ioulia Timochenko, Iouri Loutsenko, a dénoncé la "nouvelle tentative de colonisation" de la part de la Russie.

"Main de fer" de Poutine

"On a parlé des couilles d'acier de Ianoukovitch, mais en fait c'est la main de fer de Poutine qui tient Ianoukovitch par les couilles", a-t-il asséné à propos du président russe. M. Loutsenko a aussi appelé à la création d'unités d'autodéfense à travers le pays. "Ce sera la meilleure garantie contre un bain de sang", a-t-il soutenu.

L'opposition ukrainienne a demandé une aide financière à l'Occident, a annoncé Arseni Iatseniouk, qui a rencontré samedi à Munich les chefs de la diplomatie américaine, allemande et française.

"Nous nous sommes adressés aux partenaires occidentaux en disant avoir besoin d'une aide financière. Nous c'est le peuple ukrainien, pas un seul kopeck au régime de Ianoukovitch, il va tout voler", a lancé M. Iatseniouk , avant d'ajouter: "Ils (les Occidentaux) sont prêts à le faire".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes