Quelque 50'000 personnes déplacées après des inondations au Brésil

Les inondations provoquées par des pluies diluviennes ces derniers jours dans le sud du Brésil ont forcé quelque 50'000 personnes à quitter leurs foyers, a rapporté la défense civile. La catastrophe touche les États de Rio Grande do Sul et Santa Catarina.

Dans l'État de Santa Catarina, le plus touché, les autorités ont fait état de 40'000 évacuations. Un total de 37 municipalités y ont été affectées, dont 14 placées en état d'urgence, principalement dans la zone ouest de l'État. Des images diffusées par les médias locaux montraient des villages sous les eaux et des coulées de boue sur les reliefs.

Dans le Rio Grande do Sul, environ 10'700 personnes ont été déplacées dans un total de 59 localités affectées, selon la défense civile de l'État.

Jusqu'à "360 millimètres"

Samedi, les autorités avaient indiqué que les pluies intenses de ces derniers jours avaient atteint jusqu'à vendredi "360 millimètres" et provoqué une forte crue du fleuve Uruguay, dont le niveau était par endroits 18 mètres au-dessus de la normale. La défense civile ne faisait alors état que de 6000 déplacés.

Le secrétaire de la Défense civile du Rio Grande do Sul Jorge Branco, a annoncé dans un communiqué que la priorité du gouvernement régional était de "protéger les vies et les biens des communautés" dans le nord de l'État, limitrophe de Santa Catarina.

Onze morts

Début juin, l'État du Parana (au nord de Santa Catarina) avait déjà été le théâtre d'impressionnantes inondations qui ont fait onze morts et plus de 700'000 déplacés.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus