Saisie de 3,7 tonnes de cocaïne pour l'Europe, l'Afrique et Cuba

La police fédérale brésilienne a saisi 3,7 tonnes de cocaïne lundi dans le port de Santos (Etat de Sao Paulo), le plus gros coup de filet des dernières années dans la région. La poudre blanche était destinée à l'Europe, l'Afrique et Cuba.

L'opération s'est soldée également par l'arrestation de 23 personnes. Elle visait à démanteler un réseau de trafiquants de drogue qui utilisait des conteneurs pour le transport de cocaïne au départ du port de Santos (sud-est du Brésil), le plus grand d'Amérique latine, a précisé la police.

En plus de la drogue, 230'000 euros, 10 véhicules, une embarcation, 19 pistolets et deux fusils ont été confisqués. Quelque 46 mandats d'arrêt ont été émis et 80 fouilles et perquisitions ont été réalisées. Le réseau faisait l'objet d'une enquête depuis 2013 dans le cadre des opérations dénommées Hulk et Oversea.

Dans des sacs à dos

D'après la police, la bande de narcotrafiquants mettait la drogue et des scellés clonés dans des sacs à dos placés dans les conteneurs par le biais d'employés privés, en cachette des propriétaires des cargaisons ou des navires. Sur les lieux d'arrivée, les trafiquants brisaient les scellés originaux, sortaient la cocaïne et remettaient des scellés clonés pour ne pas éveiller les soupçons.

Lors d'une conférence de presse, le commissaire Reinaldo Sperandio a assuré "qu'aucun fonctionnaire des terminaux portuaires n'était mêlé au réseau", selon les enquêtes.

Depuis le port de Santos

L'opération Hulk surveillait une bande de Sao Paulo qui achetait de la drogue en Bolivie et l'envoyait au Brésil via le Paraguay. L'envoi vers l'Europe se faisait depuis le port de Santos. L'opération Oversea enquêtait sur une bande qui mettait les drogues dans les cargaisons, lesquelles quittaient le pays par le port.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes